« Les Mercredis de l’Entrepreneur » enregistrent chaque année un taux de participation sans cesse croissant, ce qui nous motive à renouveler l’expérience au fil des ans.

 

En effet, la volonté de l’ANPGF est d’intensifier son accompagnement technique à l’endroit des PME/PMI de notre pays par le renforcement des capacités techniques et managériales de leurs dirigeants ainsi que celles de leurs personnels. Pour 2019, nous envisageons de renforcer notre présence ici à Atakpamé à travers l’animation d’au moins trois séances de ce genre au profit des entrepreneurs d’Atakpamé et de ses environs. Cela requiert la participation massive des opérateurs économiques de la région et nous savons pouvoir compter sur l’engagement renouvelé des Autorités pour la mobilisation.

 

Nous avons choisi en début de chaque année, de partager avec les opérateurs économiques les modifications apportées par la nouvelle loi de finances au dispositif fiscal de notre pays. Cette année, le code général des impôts a été révisé et il importe de vous faire part des répercussions sur la fiscalité des entreprises.

 

C’est la raison pour laquelle l’ANPGF a choisi comme thème du premier numéro de l’année 2019 : « Le nouveau dispositif fiscal en vigueur au Togo à partir du 1er janvier 2019 : niches d’opportunités en faveur des entreprises ».

 

A la promulgation du nouveau code général des impôts, des polémiques ont circulé sur les réseaux sociaux quant à l’impact de ces modifications sur les affaires. L’ANPGF, à travers le Mercredi de l’Entrepreneur et avec l’appui du formateur, Expert fiscal de son état, a élucidé les différents points de vue à Lomé puis à Kara, et a ainsi permis aux entrepreneurs de déceler et mieux de saisir les niches d’opportunités qu’offre le nouveau code général des impôts. Je demeure convaincue qu’il en sera ainsi dans la ville aux sept collines, a dit le Directeur Général de l’ANPGF Madame Naka G. de SOUZA, à l’ouverture officielle de la séance.