L’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des petites et moyennes entreprises (ANPGF) a tenu ce 8 janvier, le traditionnel mercredi de l’entrepreneur sous le thème, « premier collectif budgétaire, gestion 2019 et loi de finances initiale, gestion 2020 : décryptage des nouvelles mesures fiscales en faveur des PME/PMI et des particuliers ».

 

Organisé chaque deuxième mercredi du mois, ce rendez-vous permet aux entrepreneurs d’être entretenus gratuitement sur un thème choisi par l’Agence.

 

Pour cet acte 1 de 2020, les participants, ont été édifiés par l’inspecteur des impôts de classe exceptionnelle, Coco de Souza sur les innovations et les modifications fiscales contenues dans la loi de finances 2020.

 

Selon le directeur général de l’ANPGF, Naka Gnassingbé de Souza, « la loi de finances pour la gestion 2020 consacre près de 50% des ressources budgétaires aux dépenses orientées vers les secteurs sociaux notamment la santé, l’éducation, l’électrification rurale et l’agriculture ».

 

Le secteur de la santé reçoit 41% avec notamment la construction et la réhabilitation de centres de santé.

 

Parallèlement, il est prévu l’augmentation du pouvoir d’achat des travailleurs et retraités par la revalorisation de la valeur indiciaire. Ainsi, le budget de gestion 2020 est équilibré en dépenses et en recettes, à 1. 466,2 milliards de F Cfa, en hausse de 2,5% sur le collectif budgétaire 2.

 

Les grandes innovations

Au chapitre des innovations dans le budget de gestion 2020, on note l’allègement des charges au profit des PME/PMI, l’octroi des avantages fiscaux et douaniers aux acquisitions même privées de véhicules de tourisme dans le cadre de la politique de renouvellement du parc automobile au niveau national, l’abattement sur la valeur en douane notamment 100% pour les véhicules électriques ou hybrides à l’état neuf, le renforcement des mesures de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. Dans un environnement sécuritaire marqué par certaines situations de terrorisme, le budget gestion, 2020 a pris des mesures idoines à cet effet. 8,9% est alloué à la défense et 2% à la sécurité.

Fidèle à la pratique instituée depuis l’an dernier, c’est-à-dire la promotion du Made in Togo, l’honneur est revenu ce mercredi 8 janvier à Eugène Tamakloe de présenter à la centaine de participants réunis dans la salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) la plateforme de finance digitale mise en place par le réseau d’Entraide pour le développement et la Finance (RED-Finances).

En 2019, treize Mercredis de l’entrepreneur ont été organisés à Lomé et quatre en région. “Au total, nous avons sensibilisé et formé sur plusieurs thématiques liées à l’entrepreneuriat plus de 2038 porteurs de projets ou entrepreneurs confirmés”, avait indiqué Fridolin Adonsou le 11 décembre 2019.